0

Le Amma

Le Amma

Le Amma japonais (amma qui signifie : « calmer avec les mains ») est à la base de toutes formes de massage par acupression incluant les formes modernes de Shiatsu. Cette technique trouve son origine dans la médecine traditionnelle chinoise. Au départ les indigènes du nord de la Chine pratiquaient l’acupuncture, la moxibustion (Stimuler les points d’acupuncture avec la chaleur de L’AMADOU D’ARMOISE par exemple, dans le but de traiter ou de prévenir certaines maladies). Après beaucoup d’années de pratique les Chinois découvrirent des points sur le corps (appelés tsubos) où de tels traitements produisaient des effets bénéfiques maximum. Ces tsubos nommés aussi points d’acupunctures forment avec les 14 méridiens principaux l’anatomie énergétique de la médecine chinoise.

Anmo fut importé au Japon par la péninsule coréenne il y a environ 1400 ans. Pendant une très longue période malgré sa reconnaissance par les autorités médicinales vers les années 600 cette technique perdit de sa popularité. Mais durant la période Edo (1603-1857) ce style de massage devint très qualifié incluant une multitude de techniques complexes. Vers la fin de la période Edo, les autorités de Shogun décrétèrent que les personnes aveugles (pour leur intégration sociale) seraient les seules à pratiquer les massages et l’acupuncture. Plusieurs écoles se mirent à former des étudiants aveugles mais malgré cette décision honorable le statut de Amma comme art de guérison commença progressivement à perdre son aura. On leur reprocha d’être désavantagées dans l’étude formelle du diagnostic et des traitements. On peut lire dans certains récits que pour détourner une loi qui obligeait les praticiens en Amma à être licenciés certains changèrent le nom de leur traitement pour l’appeler shiatsu. Autour de 1868 la modernisation du Japon fut influencée par les découvertes occidentales comme la chirurgie et les traitements contre les épidémies.

Ce nouveau courant d’idées fit du tort au massage  Amma qui fut par erreur seulement associé au plaisir et au confort. De plus exclusivement pratiqué par les aveugles, ces derniers furent relégués comme une sous-profession. A la fin de la Seconde guerre mondiale le général Mac Arthur se rendit au Japon et bannit les arts traditionnels de guérison de la médecine kampo et du Amma. Cette situation dramatique mit au chômage plusieurs centaines de praticiens aveugles allant parfois jusqu’au suicide. Suite à cette tragédie le président Truman abrogea cette décision grâce à certaines interventions en haut lieu mais le Amma ne reprit pas l’essor d’antan. Actuellement deux écoles au Japon enseignent encore le Amma mais le Shiatsu a pris une nette ascendance et est reconnu depuis 1940 grâce aux talents de marketing de M. Namikoshi (qui a obtenu une licence du gouvernement en 1957). Aujourd’hui au Japon nombre de praticiens pratiquent le Amma sous l’appellation shiatsu.

Description du massage d’acupressure :
Il se pratique en entreprise  comme en cabinet privé. En 15 minutes le praticien réalise sur le sujet habillé assis sur une chaise ergonomique un massage incluant le dos, les épaules, les bras, les mains, la nuque et la tête en apportant autant de détente que d’énergie.

Action :
Le massage AMMA agit en profondeur.
Son effet apaisant et énergisant s’adresse à un très large public. Il contribue à diminuer l’excitabilité nerveuse, à soulager du stress et entraîne un état de profond relâchement et de bien-être.
Tout en stimulant les systèmes nerveux et circulatoires, il permet un meilleur équilibre énergétique dans le corps en libérant les tensions. »